AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Censure policière !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
OmbreBlanche
________________
________________
avatar

Messages : 212
Date d'inscription : 13/09/2010
Age : 43
Localisation : GPS intégré
Emploi/loisirs : Gonfleur de bouillottes au Bangladesh
Humeur : Mondaine

MessageSujet: Censure policière !   Jeu 9 Juin 2011 - 23:41

Décidément, il ne fait pas bon chanter du Georges Brassens à proximité de gendarmes.
Un groupe d'une trentaine de rebelles a été interpellé à Toulouse mercredi pour avoir entonné des chansons du célèbre moustachu devant un commissariat.

Interpellés... pour avoir chanté du Brassens !



http://fr.news.yahoo.com/interpell%C3%A9s-avoir-chant%C3%A9-brassens-181200015.html

Près d'une trentaine, les jeunes effrontés ont entonné devant un commissariat le refrain d'Hécatombe. Cette chanson avait déjà été à l'origine d'un fait divers similaire à Cherbourg il y a quelques jours : trois jeunes avaient chanté ses paroles (peu respectueuses des représentants de l'ordre) devant trois officiers, ce qui leur avait valu une mise en garde un peu sèche.

Une mobilisation solidaire...

Les Toulousains avaient dans l'idée de faire écho à cette anecdote, et avaient répondu présents à l'appel à la mobilisation qui avait eu lieu par SMS et internet. Ils se seraient ainsi retrouvés devant un commissariat de la ville pour chanter la chanson de Georges Brassens. Ils n'auraient toutefois pas entonné que ce morceau. Parmi les paroles scandées, le slogan "Mort aux vaches, mort aux lois, vive l'anarchie" ponctuait d'autres textes "offensants" et présentant un "outrage à la nation et aux forces de l'ordre".

...Qui s'est soldée par une interpellation

Les policiers n'ont "pas apprécié" leur performance. Les protestataires, qui ont voulu rester anonymes, ont donc été interpellés et conduits dans le commissariat, échappant de peu à une garde à vue sévère. Vingt-neuf d'entre eux ont été convoqués. Parmi eux, une Italienne a raconté sa stupéfaction suite à cette histoire "ridicule" et "surréaliste": "Je croyais qu'il n'y avait rien de mal à chanter Brassens devant un commissariat. Apparemment, il y a certaines personnes auxquelles on ne peut pas (...)



mon dieu ... reviens, Georges, ils sont devenus fous !



Au marché de Briv'-la-Gaillarde
A propos de bottes d'oignons
Quelques douzaines de gaillardes
Se crêpaient un jour le chignon
A pied, à cheval, en voiture
Les gendarmes mal inspirés
Vinrent pour tenter l'aventure
D'interrompre l'échauffourée

Or, sous tous les cieux sans vergogne
C'est un usag' bien établi
Dès qu'il s'agit d'rosser les cognes
Tout le monde se réconcilie
Ces furies perdant tout' mesure
Se ruèrent sur les guignols
Et donnèrent je vous l'assure
Un spectacle assez croquignol

En voyant ces braves pandores
Etre à deux doigts de succomber
Moi, j'bichais car je les adore
Sous la forme de macchabées
De la mansarde où je réside
J'exitais les farouches bras
Des mégères gendarmicides
En criant: "Hip, hip, hip, hourra!"

Frénétiqu' l'un' d'elles attache
Le vieux maréchal des logis
Et lui fait crier: "Mort aux vaches,
Mort aux lois, vive l'anarchie!"
Une autre fourre avec rudesse
Le crâne d'un de ses lourdauds
Entre ses gigantesques fesses
Qu'elle serre comme un étau

La plus grasse de ses femelles
Ouvrant son corsage dilaté
Matraque à grand coup de mamelles
Ceux qui passent à sa portée
Ils tombent, tombent, tombent, tombent
Et s'lon les avis compétents
Il paraît que cette hécatombe
Fut la plus bell' de tous les temps

Jugeant enfin que leurs victimes
Avaient eu leur content de gnons
Ces furies comme outrage ultime
En retournant à leurs oignons
Ces furies à peine si j'ose
Le dire tellement c'est bas
Leur auraient mêm' coupé les choses
Par bonheur ils n'en avait pas
Leur auraient mêm' coupé les choses
Par bonheur ils n'en avait pas
Revenir en haut Aller en bas
http://lemondeenquestions.forumactif.com/index.htm
pierrot
☆☆☆☆☆☆☆☆☆☆
☆☆☆☆☆☆☆☆☆☆
avatar

Messages : 531
Date d'inscription : 18/12/2010
Age : 73
Localisation : Béziers ( Hérault )
Emploi/loisirs : Retraité
Humeur : Bonne et optimiste

MessageSujet: Re: Censure policière !   Ven 10 Juin 2011 - 7:44

Et alors on est bien en démocratie , non ?

Le droit d'expression existe bien dans notre bon Pays , pas vrai ?

Que reproche-t-on à ces braves policiers ? Ils se sont librement exprimés en toute démocratie !!!

Décidément , on n'est jamais content , on passe tout notre temps à critiquer , ça devient insupportable.
Revenir en haut Aller en bas
http://notresesame.forumgratuit.org/
Greg
☆☆☆☆☆☆☆☆☆☆
☆☆☆☆☆☆☆☆☆☆
avatar

Messages : 2713
Date d'inscription : 07/07/2010
Age : 41
Localisation : Normandie
Emploi/loisirs : Commerçant
Humeur : plutôt bonne, sauf quand on parle politique !

MessageSujet: Re: Censure policière !   Ven 10 Juin 2011 - 9:36

Elle est belle la police...
On est dans une démocratie théorique...

(zarbi quand-même ses textes à Brassens )

______________________________________________________________________________
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Censure policière !   

Revenir en haut Aller en bas
 

Censure policière !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Millenium, la trilogie policière de Stieg LARSSON
» La censure au cinéma
» EUROPE, CRIMES ET CENSURE AU CONGO, le nouveau livre très dérangeant de Charles Onana !
» Rédaction policière
» RDC: le Dr Mukwege réagit à la censure du film sur son travail
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Petit Forum du Dard :: Bienvenue :: Les News-
Sauter vers: