AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Après le printemps arabe, le printemps espagnol ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
OmbreBlanche
________________
________________
avatar

Messages : 212
Date d'inscription : 13/09/2010
Age : 45
Localisation : GPS intégré
Emploi/loisirs : Gonfleur de bouillottes au Bangladesh
Humeur : Mondaine

MessageSujet: Après le printemps arabe, le printemps espagnol ?   Mer 18 Mai 2011 - 21:09

... une manifestation de jeunes Espagnols avait eu lieu aujourd'hui, à la Puerta del Sol à Madrid. Ils entendaient protester contre le chômage en s'inspirant des révolutions arabes.

Puerta del Sol: rassemblements anti-chômage



Alors que le taux de chômage dépasse 21% dans le pays, ces jeunes, qui coordonnent leurs actions via les réseaux sociaux, campent dans les rues depuis plusieurs jours.

Ce mouvement se développe à l'approche des élections municipales de dimanche. Elle marque un tournant en Espagne, qui compte près de 4,2 millions de chômeurs le taux de sans emploi (21%) le plus élevé de toute l'Union européenne.

La commission électorale a interdit ce rassemblement en estimant qu'il risquait "de perturber la campagne électorale et la liberté des citoyens dans leur droit de vote".

"Nous avons l'intention de rester ici jusqu'aux élections" de dimanche, a rétorqué Juan Rubio, un porte-parole de ce mouvement hétéroclite, rassemblant beaucoup de jeunes, mais aussi des citoyens de toutes origines, chômeurs, fonctionnaires ou retraités, qui réclamant "une vraie démocratie, maintenant".

Ces jeunes ont rebaptisé la célèbre place de Madrid "Place de la Solution" et l'ont couverte de banderoles réclamant "Une véritable démocratie maintenant" ou appelant à "Ne pas voter pour eux" (les hommes politiques des grands partis) aux municipales de dimanche. Le Fonds monétaire international (FMI) appelé ces jeunes la "génération perdue" espagnole.

Des manifestations du même type ont lieu dans une dizaine d'autres villes comme Barcelone, Valence, Bilbao, Vigo, Grenade mais aussi Saint-Jacques de Compostelle et aux Baléares.

Sources: france2.fr

Revenir en haut Aller en bas
http://lemondeenquestions.forumactif.com/index.htm
pierrot
☆☆☆☆☆☆☆☆☆☆
☆☆☆☆☆☆☆☆☆☆
avatar

Messages : 531
Date d'inscription : 18/12/2010
Age : 74
Localisation : Béziers ( Hérault )
Emploi/loisirs : Retraité
Humeur : Bonne et optimiste

MessageSujet: Re: Après le printemps arabe, le printemps espagnol ?   Mer 18 Mai 2011 - 22:40

La gangrène peu à peu et inexorablement étend ses ravages , qui dirait-on ne sont pas prêts de se résorber , mais bien au contraire. Il est souvent que l'on voit le feu chez les autres , avant de s'apercevoir que chez nous tout brûle aussi.

______________________________________________________________________________

Revenir en haut Aller en bas
http://notresesame.forumgratuit.org/
Greg
☆☆☆☆☆☆☆☆☆☆
☆☆☆☆☆☆☆☆☆☆
avatar

Messages : 2713
Date d'inscription : 07/07/2010
Age : 42
Localisation : Normandie
Emploi/loisirs : Commerçant
Humeur : plutôt bonne, sauf quand on parle politique !

MessageSujet: Re: Après le printemps arabe, le printemps espagnol ?   Ven 20 Mai 2011 - 15:03

Han han, et en France tout va bien alors pour pas qu'il y ait ce mouvement de raz le bol ? scratch
Je crois pas Surprised

C'est à se demander si on aurait "honte" de confirmer que nos finances sont aux fraises Neutral ...
(en même temps c'est pas nous les responsables...)

Sinon, j'adore :

Citation :
La commission électorale a interdit ce rassemblement en estimant qu'il risquait "de perturber la campagne électorale et la liberté des citoyens dans leur droit de vote".
Faut en avoir dans le gilet ! Laughing

______________________________________________________________________________
Revenir en haut Aller en bas
pierrot
☆☆☆☆☆☆☆☆☆☆
☆☆☆☆☆☆☆☆☆☆
avatar

Messages : 531
Date d'inscription : 18/12/2010
Age : 74
Localisation : Béziers ( Hérault )
Emploi/loisirs : Retraité
Humeur : Bonne et optimiste

MessageSujet: Re: Après le printemps arabe, le printemps espagnol ?   Ven 20 Mai 2011 - 16:43

La France est le plus beau Pays du Monde ? Faut jamais l'oublier çà.

C'est bien pour çà qu'on y reste , non ? Basketball
Revenir en haut Aller en bas
http://notresesame.forumgratuit.org/
Greg
☆☆☆☆☆☆☆☆☆☆
☆☆☆☆☆☆☆☆☆☆
avatar

Messages : 2713
Date d'inscription : 07/07/2010
Age : 42
Localisation : Normandie
Emploi/loisirs : Commerçant
Humeur : plutôt bonne, sauf quand on parle politique !

MessageSujet: Re: Après le printemps arabe, le printemps espagnol ?   Sam 21 Mai 2011 - 8:54

Nan

Les gens restent en Italie parce qu'ils sont nés là-bas, c'est leur terre, leurs racines, pourquoi abandonner son histoire ? Smile

Pareil pour nous, sauf que quand on regarde ce que les politiques font de notre pays, on a envie de se barrer

Sinon c'est surement l'un des plus beau pays du monde Cool
(l'amerique du nord aussi est magnifique, pauvres indiens ils doivent être verts...ah bah nan rouge, j'suis con )

______________________________________________________________________________
Revenir en haut Aller en bas
OmbreBlanche
________________
________________
avatar

Messages : 212
Date d'inscription : 13/09/2010
Age : 45
Localisation : GPS intégré
Emploi/loisirs : Gonfleur de bouillottes au Bangladesh
Humeur : Mondaine

MessageSujet: Re: Après le printemps arabe, le printemps espagnol ?   Sam 21 Mai 2011 - 10:25

19.000 manifestants ont bravé l'interdiction de se rassembler place Puerta del Sol, à Madrid, pour protester contre le chômage et la crise.

La jeunesse espagnole en a marre et le fait savoir !



Des milliers de personnes rassemblées sur la Puerta del Sol à Madrid ont accueilli vendredi 20 mai à minuit par un "cri muet" l'interdiction de manifester, observant aux 12 coups de l'horloge une minute de silence symbolique, des rubans de scotch collés sur la bouche.

A minuit pile, un silence impressionnant s'est abattu pendant quelques secondes sur la grande place en plein coeur de la capitale espagnole, bondée tout comme les rues alentour. Les manifestants, qui depuis mardi occupent les lieux où ils ont planté un village de tentes et de bâches, ont ainsi accueilli la trêve qui interdit tout rassemblement politique à la veille des élections locales.

Puis, très vite, les cris ont repris, sur fond de percussions: "maintenant nous sommes tous illégaux", hurlait la foule, estimée à 19.000 personnes selon un décompte établi pour l'agence espagnole Efe par une société spécialisée.

Les "indignés" pas prêts à se taire

Depuis mardi, ce mouvement spontané rassemble une mosaïque de jeunes mais aussi de citoyens de tous horizons et de tous âges, chômeurs, étudiants, retraités, salariés, qui ont pris possession de la place. "Los indignates" (les indignés), les surnomme-t-on en Espagne.

Inédit, coloré et pacifiste, le mouvement, au nom du "droit à s'indigner", se veut "apolitique" et dénonce pêle-mêle la mainmise des grands partis sur la vie politique espagnole, l'injustice sociale, la "corruption des politiciens".

Mais, surtout, il trahit la frustration de millions d'Espagnols face au chômage qui atteint un taux record de 21,19% et frappe près de la moitié des moins de 25 ans, aux coupes salariales, aux retombées de la crise économique.

Sources: NouvelObs.com